La cathédrale de Die

La construction de la première église dans le centre-ville de Die date probablement du Ve siècle. Peu à peu s'ajoutent un baptistère et une seconde église, formant un groupe épiscopal. Quelques vestiges montrent que ces édifices sont modifiés à l'époque carolingienne, avant que la cathédrale soit intégralement reconstruite à partir du XIIe siècle.

 

Cette cathédrale médiévale est accolée à une tour du XIe siècle qui lui sert de sacristie et devancée par un clocher-porche (XIIe). La nef, unique, est terminée au XIIIe siècle pour donner un édifice de plan basilical, sans transept, consacré à Notre-Dame.

 

L'histoire de la cathédrale ne s'arrête pas là : le clocher est réparé au XVe siècle, soit suite à un effondrement (séisme ?), soit par goût mais, faute de moyens, il restera inachevé.

 

Par la suite, lors des guerres de Religion, le cloître des chanoines est démoli, la voûte de la nef est détruite et les pierres de la façade nord sont pillées. Durant près d'un siècle, la messe est donnée à l'abri du clocher-porche jusqu'en 1673, date de réédification. Le choeur est alors pourvu de boiseries qui accueilleront de grands tableaux au XVIIIe siècle.

 

Jusqu'au XVIIIe, l'emplacement du cloître servira de cimetière urbain, parsemé de chapelles. Il est ensuite transformé en place publique au début du XIXe.

Quant au clocher, les travaux arrêtés au XVe sont repris en 1932 par l'architecte Jules Formigé au bénéfice d'une souscription publique : le couronnement, de style néo-gothique, est achevé en 1933.

 

L'édifice est classé au titre des monuments historiques.

 

Au printemps 2011, des sondages de diagnostic archéologiques ont été effectués par l'Inrap sur la place de la République, au pied de la cathédrale. Ils ont permis d'observer  les vestiges du cloître canonial, ruiné en 1582 lors des guerres de Religion.

 

De fin décembre 2012 à février 2013, dans le cadre d'un projet de réfection de la place, des fouilles ont été effectuées par l'Inrap sur le parvis de la cathédrale et reprendront bientôt devant la sous-préfecture. Ces recherches vont nous permettre d'en savoir un peu plus sur le cloître canonial et son environnement immédiat...

 

Après la journée portes ouvertes sur le chantier en février 2013, une conférence de présentation des premiers résultats des fouilles est programmée le 7 juin 2013 à la cathédrale de Die.

© 2019 par le Musée Archéologique de Die et du Diois

11, rue Camille Buffardel, 26150 DIE, FRANCE

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône Instagram